10 conseils d’achat pour bien choisir votre premier camping-car

Sillonner les routes en couple ou avec ses proches en camping-car est une aventure qui tente de plus en plus de personnes ces dernières années. Entre les nombreux modèles de camping-cars et les termes techniques souvent inintelligibles, choisir son premier camping-car peut relever du défi. Voici 10 conseils:

Le camping-car revient cher

Avant de choisir son premier camping-car, il est important de savoir que même le modèle le moins cher et le plus économique demande un certain investissement.

  • Entretien et réparation :

À côté des entretiens que chaque propriétaire doit effectuer avant de partir sur la route, le camping-car nécessite également des entretiens périodiques : inspection du toit tous les 3 mois, maintenance du système d’évacuation des eaux usées, vidange et inspection annuelle des filtres.

  • Stationnement et parking :

Faire le plein et évacuer les eaux usées font partie des entretiens du camping-car. Par conséquent, le stationnement est une étape obligatoire. Prévoyez un budget pour le stationnement dans une aire de camping-car ou dans des campings.

À moins d’avoir un grand terrain, tout propriétaire est obligé de louer un parking. Difficile à trouver dans certaines régions, le propriétaire de camping-car est souvent obligé de louer le parking même lorsqu’il ne l’utilise pas.

Comment choisir son modèle de camping-car

Une fois averti sur le type d’investissement qu’il doit faire, le futur propriétaire peut se concentrer sur le modèle de camping-car il veut acquérir.

  • Connaître son budget :

Pour choisir son premier camping-car, il est important d’établir un budget et de le respecter, d’autant plus qu’il est toujours recommandé de mettre de l’argent de côté pour les finitions et les touches personnelles.

  • Quoi attendre de son camping-car :

Le futur propriétaire peut rédiger une liste de ce qu’il attend d’un camping-car : comment prévoit-il de voyager (en couple, en famille ou entre amis)? Quel genre de route veut-il parcourir ? Prévoit-il de remorquer une petite voiture en plus ? De quelles options ne peut-il pas se passer (cuisine, chambre spacieuse, toilette, baignoire,…) ?

Vérifications avant l’achat

Vous avez établi le budget, listé les caractéristiques du camping-car et choisi le modèle ; vous êtes prêt à sortir votre chéquier.  Mais pas si vite, car il vous reste quelques vérifications à faire :

  • La structure :

Trois matériels sont utilisés pour la construction d’un camping-car : le bois, l’acier et l’aluminium. Insensible aux termites et à la rouille, l’aluminium est le plus résistant et le plus léger des trois.

  • Les murs extérieurs :

Les murs sont soit faits en plexiglas, soit en aluminium ; ce dernier étant le meilleur choix, car plus durable et facile à maintenir. Assurez-vous qu’ils soient peints et recouverts d’une couche transparente, et vérifiez la présence de bosses et d’éraflures.

  • Le toit :

Le toit du camping-car est soit recouvert de caoutchouc, soit de plexiglas, soit d’aluminium. Le caoutchouc est non seulement difficile et coûteux à la maintenance, mais en plus il se détériore plus rapidement. L’aluminium étant plus résistant que le plexiglas, il reste la meilleure option.

  • Les cabines de couchage :

La qualité des cabines de couchage et de ses équipements fait la différence entre une belle expérience sur la route et une mauvaise : matelas confortables, un minimum d’espace de rangement, un bon éclairage,…

  • La salle de bain :

Au moins trois options doivent être vérifiées au niveau de la salle de bain : l’espace (si besoin, tenez-vous sous la douche pour vérifier), l’aération et l’intimité.

  • Le plancher :

Si la céramique est facile à nettoyer et esthétiquement agréable, elle est lourde et moins résistante aux vibrations de la route. Optez plutôt pour le vinyle.

Fait-on une bonne affaire quand on achète un camping-car dans un salon ?
5 bonnes raisons de choisir un camping-car compact