Qui sont les full-timers, ceux qui utilisent leur camping-car comme résidence princiaple ?

Publié le : 29 juillet 20203 mins de lecture

Les full-timers, comme on les appelle, sont des nomades. Ces personnes choisissent de convertir leur camping-car en une résidence principale. Au long de l’année, ils renouvellent leur expérience en vivant dans leur autocaravane. Celle-ci leur sert également de moyen de déplacement. Pour les full-timers, louer un véhicule pour en faire un abri permanent c’est tenter l’aventure pendant toute une vie.

Des adeptes de camping et d’aventure sans fin

La majorité des full-timers sont des adeptes de camping. Ces nomades choisissent d’utiliser leur camping-car comme résidence principale. Vivre en permanence dans ce type de véhicule ne convient pourtant pas à tout le monde. Le concept séduit surtout les personnes ou foyers qui aiment l’aventure. Certains individus qui ne peuvent se permettre d’offrir une maison décident également de transformer leur autocaravane en un habitat principal. Acheter ou louer un camping pour partir à l’aventure pendant des années nécessite pourtant une analyse préalable. Choisir la vie de nomade pour tout vendre présente forcément quelques contraintes. Certes, l’option s’avère intéressante pour tenter l’aventure, mais peut comprendre des risques sur certains plans.

Une vie qui doit respecter les normes

Les full-timers sont tenus de respecter les réglementations en vigueur pour utiliser un camping-car comme résidence principale toute l’année. Ils doivent effectuer certaines démarches administratives et souscrire à une assurance. Pour les impôts, la domiciliation varie selon la situation. Les aventuriers qui n’ont pas de domicile fixe doivent disposer d’un livret de circulation. Ce document permet aux nomades de jouir de tous leurs droits en tant que citoyens français (vote, inscription à la CAF…). Les démarches à faire pour l’obtention du dossier ne sont pas complexes. Les full-timers n’ont qu’à choisir une commune de rattachement pour effectuer une demande d’attestation. En présentant cette pièce, ils pourront ensuite se rendre à la préfecture pour obtenir le livret. Si le propriétaire de l’autocaravane décide de garer le véhicule dans un lieu fixe, il doit payer des taxes foncières.

Comment les full-timers assurent-ils leur autocaravane ?

Une autocaravane aménagée, mais non homologuée, peut être assurée en tant que simple véhicule. Sachez toutefois que l’assurance ne pourra couvrir les dommages en cas d’accident. Les frais seront donc à la charge de l’assuré, ce qui pourrait devenir une situation bouleversante dans certains contextes (comme un décès, une invalidité ou d’autres dégâts corporels graves). Pour s’en prémunir, l’homologation s’avère être une solution judicieuse pour les full-timers utilisant un camping-car comme résidence principale. Dans cette optique, le propriétaire du van devra indiquer clairement à l’assureur que le véhicule servira de résidence principale.

Fourgon aménagé : quel modèle choisir pour une famille ?
Qu’est ce que la charge utile du camping-car ?

Plan du site